mercredi, mai 25, 2022

Psychologie énergétique

Le champ de la psychologie énergétique inclut de nombreuses méthodes. Parmi elles, j’utilise l’Emotional Freedom Technique (EFT) créée par Gary Craig et l’Advanced Integrative Therapy (AIT) dont la créatrice est Asha Clinton. La première utilise les points d’acupressure, la seconde les centres énergétiques ou « chakras ». Je suis formée à ces deux méthodes par l’IFPEC (Institut Français de Psychothérapie Émotionnelle et Cognitive).

Comment fonctionne la psychologie énergétique ?

Les neurosciences ont montré que tous les événements que nous vivons sont enregistrés dans notre inconscient.

Plus l’événement est chargé émotionnellement et plus il est présent, engrammé dans notre mémoire à long terme et également dans les cellules de notre corps. 

Les traumatismes, petits ou grands, vont donc laisser des « cicatrices émotionnelles » à l’intérieur de chacun d’entre nous. Ces « cicatrices » sont en réalité des perturbations énergétiques inscrites dans nos corps.

Ces cicatrices vont nous faire mal à chaque fois qu’un événement que nous vivons dans le présent va venir « appuyer dessus ».

Par exemple, si un instituteur malveillant grand avec une grosse moustache m’a humilié devant toute la classe quand j’étais enfant, il est probable que je me sente mal à l’aise à chaque fois que je me retrouve en présence d’un homme grand avec une moustache sans savoir pourquoi, ce qui va encore amplifier mon problème et même le renforcer.

La psychologie énergétique et ses techniques comme EFT et AIT vont nous permettre de supprimer ces cicatrices grâce à un rééquilibrage énergétique. La perturbation énergétique créée par l’événement passé est alors dissoute.

Ce phénomène a été expliqué par plusieurs études scientifiques dont deux recherches au sein de la prestigieuse faculté de médecine de Harvard.

Expliqué de manière plus scientifique, les protocoles d’EFT combinent la stimulation de points d’acupressure avec l’activation d’émotions dont le patient veut se débarrasser par l’exposition imaginaire, en gardant généralement à l’esprit un souvenir problématique ou un déclencheur émotionnel.

Cela provoque simultanément une accentuation de l’état d’alerte (par l’exposition imaginaire) et une atténuation de l’état d’alerte (par les signaux électromagnétiques envoyés au système limbique lors de la stimulation d’acupoints). 

En réconciliant ces signaux contradictoires, le cerveau devient capable de faire face au souvenir ou au déclencheur sans que le système limbique ne soit activé.

C’est la raison pour laquelle dans les séances de psychologie énergétique, le patient est invité à penser à un souvenir (un accident, …) ou un déclencheur (lorsqu’il y a trop de monde autour de moi, …) qui s’accompagne d’une émotion gênante, bloquante ou paralysante.

Le praticien utilise des protocoles structurés et pointus qui permettent de traiter chaque aspect du problème.
Il existe un protocole de base facile à acquérir au cours d’une séance. Si vous en ressentez le besoin vous pourrez l’utiliser en dehors des séances pour un gain supplémentaire d’autonomie et de liberté.

Ces techniques s’appliquent quelles que soient l’ancienneté et la profondeur de votre problème. Leurs résultats sont remarquables pour :

¤ Problèmes liés au manque de confiance en soi : difficulté de parler en public, manque d’estime de soi, jalousie excessive, problèmes relationnels
¤ Gestion du stress et de l’anxiété et de leurs conséquences : ruminations, troubles d’angoisse, burn out, dépressions
¤ Peurs inexpliquées et phobies en tout genre
¤ Syndrome de stress post-traumatique consécutif à des violences ou des agressions
¤ Compulsions et addictions : drogue, alcool, tabac, etc.
¤ Troubles alimentaires, blocages à l’amincissement
¤ Problèmes sexuels
¤ Insomnies

Source : IFPEC

Back To Top
Me contacter